Autant j’ai été très actif au niveau publication d’articles en fin d’année 2014, autant je dois avouer que je me suis franchement relâché depuis, puisque ce n’est que le second article que je publie en 2015.

Avant propos

Alors rassurez-vous, ce n’est pas tellement le manque d’inspiration ni même ma fainéantise qui a pris le dessus sur la tenue de ce blog, mais plus le manque de temps que je lui réserve.

En effet, en bon professionnel qui se respecte je fais passer les projets de mes clients avant les miens.

De plus, j’ai décidé de me lancer enfin à titre personnel dans le commerce en ligne avec la vente de mes fichiers de traduction WordPress, alors cela me prend pas mal de temps.

Je vais donc aujourd’hui me contenter de vous présenter succinctement mon projet, ainsi qu’une réflexion sur la dernière annonce de Google vis-à-vis des pages satellites.

Ma première boutique en ligne personnelle

Comme je vous l’annonçais en octobre dernier, j’ai créé un site entièrement dédié à mes traductions WordPress, que ce soit de thèmes ou d’extensions et d’éléments gratuits ou premium.

Et jusqu’il y a peu, je proposais l’intégralité de mes fichiers de traduction au téléchargement de manière totalement gratuite parce que je ne savais pas trop quel modèle commercial, ni quel extension WordPress adopter.

Cependant, comme ces traductions me prennent toute de même pas mal de temps et que je reçois de plus en plus de demandes, je ne pouvais plus me permettre de toutes les faire gratuitement.

J’ai donc opté pour l’extension Easy Digital Downloads, que je n’ai même pas eu à traduire puisqu’elle est livrée avec une version française et que je vous présenterai de manière plus détaillée dans un prochain article.

Cette extension n’est certes pas LA meilleure pour créer une boutique en ligne, mais elle a de grandes qualités, à commencer par sa facilité de prise en main, une relative simplicité de paramétrage et d’utilisation (par rapport à d’autres plugins plus sophistiqués comme WooCommerce) et une certaine flexibilité.

Elle a été conçue pour ne vendre que des fichiers téléchargeables, alors vous n’aurez naturellement pas à vous préoccuper des paramètres (frais de port, adresse de livraison, …etc…) propres aux boutiques vendant des produits physique.

Si vous êtes curieux et que vous souhaitez voir ce que donne une boutique en ligne de fichiers de traduction WordPress, alors il vous suffit de cliquer ici 😉

Vous voyez ci-dessus ma boutique en ligne de fichiers traduction de thèmes et d’extensions WordPress et je vous invite à naviguer à l’intérieur de l’écran avec votre souris, comme si c’était l’écran de votre propre PC.

Vous pourrez ainsi visiter WP Traduction comme si vous y étiez, cliquer sur les différents liens internes et accéder ainsi à tout son contenu 😉

Google ne va plus indexer les pages satellites dans son moteur de recherche

J’ai lu ce matin l’article de Noël Nguessan dans lequel il relate que Google se décide enfin à ne plus indexer les pages satellites, c’est-à-dire les pages créées uniquement dans le but de bien se positionner sur certaines requêtes, mais qui au final renvoient vers une autre page, qui elle n’aurait jamais réussi à bien se positionner sur cette requête.

Pour les néophytes cela s’apparente certainement à du chinois, alors je vais imager mes propos et vous allez tout de suite comprendre.

Je vais prendre l’exemple des très/trop nombreux pseudos annuaires pros qui jusqu’ici avaient une fâcheuses tendance à truster la première page des requêtes Google du type “plombier Marseille” ou “serrurier Paris”, j’en passe et des meilleures.

Pour arriver en première page de Google sur ces requêtes alors même que leurs pseudos annuaires pros n’affichent que très peu de contenu, ils créent donc des pages dites satellites, elles-mêmes très pauvres en contenu de qualité, mais optimisées pour paraître en bonne position sur les requêtes géolocalisées et qui renvoient ensuite vers le site principal.

Ce sont donc des leurres puisqu’elles ne servent qu’à vous envoyer vers un site qui n’a rien à voir avec le plombier ou le serrurier du coin!

Pire, leur seul objectif est d’obliger les plombiers et serruriers à souscrire à leurs chers abonnements s’ils veulent espérer obtenir des demandes d’intervention.

Donc au final, non seulement ces annuaires pros trichent, mais en plus c’est de leur faute si faire appel à un plombier, un vitrier ou un serrurier sur une grande ville comme Paris, Lyon, Marseille ou Reims vous coûte un … bras, voire deux même!

Gageons que Google arrivera enfin à faire le ménage dans l’affichage de ses résultats de recherche et à éliminer tous ces sites parasites qui vous/nous coûtent cher.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Je vous en remercie par avance.