Je vous propose aujourd’hui une interview de Guillaume du site Rocketlinks qui nous a fait le plaisir de s’inscrire dernièrement sur le forum RankSeo.fr de mon ami Jimmy Jarry.

Interview de Guillaume

Bonjour Guillaume, peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bonjour Bruno, avec plaisir : je m’appelle Guillaume DOKI-THONON, j’ai co-fondé avec Maxime (mon frère et associé) l’agence de référencement SEOh en 2010 que nous dirigeons depuis 3 ans.

Nous avons ensuite lancé ensemble RocketLinks.net, la première marketplace française d’achat/vente de liens et d’articles sponsorisés.

Quelle est/sont ta/tes formation(s) concernant internet/le marketing?

Je n’ai pas vraiment eu de formation “scolaire” sur le référencement, j’ai fait une école de commerce après une classe préparatoire Math-Sup/Math-Spé : pas grand chose à voir avec le SEO !

J’ai commencé ma formation en lisant Réussir son référencement web d’Olivier Andrieu (comme beaucoup), et ensuite, c’est la pratique, avec Maxime, qui a complété ma formation.

Cela dit, je m’occupe surtout du développement commercial de RocketLinks.

ScreenShot-RocketLinks

Tu es un des fondateurs de Rocketlinks, c’est ça?

Exactement, nous nous sommes rendus compte qu’il y avait un réel besoin chez les référenceurs français et les plateformes présentes sur le marché (souvent étrangères) n’étaient pas très riches en sites francophones et ne répondaient pas vraiment aux besoins des SEO français.

Qui sont les autres?

Mon unique associé est mon frère, Maxime.

Nous avions en effet deux compétences complémentaires (technique et commerciale) suffisante pour porter le projet RocketLinks.

De plus, nous sommes habitués à travailler ensemble depuis 3 ans.

Comment vous est venue l’idée?

A la base, nous pensions créer un outil interne pour les besoins de notre agence et rapidement, on s’est rendu compte que nous n’étions pas les seuls à chercher ce service.

Nous avons donc accentué le développement pour proposer une plateforme techniquement aboutie.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste votre service?

Nous mettons en relation annonceurs qui cherchent à optimiser leur référencement et éditeurs, qui souhaitent vendre des liens sur leurs blogs, sites ou forums pour arrondir leurs fins de mois grâce à leur passion.

Il y a énormément de blogueurs passionnées, nous les aidons à entrer en relation avec les annonceurs de leur thématique.

Quand avez-vous lancé ce service?

Le lancement a eu lieu en plusieurs étapes.

Pendant l’été 2012, nous avons commencé à nous rapprocher des blogueurs pour leur expliquer notre service et nos ambitions.

Quelques mois après, nous avions assez de blogueurs pour ouvrir aux annonceurs, mais uniquement en campagne managée (c’est-à-dire gérée par un consultant de RocketLinks) car il manquait certaines fonctionnalités.

Enfin, lors du SEO Camp’us en Mars 2013, nous avons officialisé le lancement de RocketLinks et ouvert les premiers comptes annonceurs en libre-service.

Quel bilan ferais-tu depuis la création?

Un bilan très positif : nous avons aujourd’hui près de 5500 blogs dans toutes les thématiques et près de 500 annonceurs.

On parle de RocketLinks sur de plus en plus de forums et de blogs et dans la communauté du SEO, les gens commencent à bien nous connaître.

L’objectif pour 2014 est de se faire connaître auprès des professionnels du webmarketing, nous serons donc présent au salon du e-marketing en Avril 2014.

Aurais-tu des conseils à formuler pour les éditeurs et/ou les annonceurs?

Je conseille aux annonceur de chercher des liens dits “naturels”, c’est à dire des liens sur des sites de même thématique ou sur des sites où l’article a une pertinence.

Par exemple, un site de bijoux féminins peut très bien chercher un article sur un blog homme dans le cadre des idées cadeaux pour la St-Valentin.

Je conseille donc aux annonceurs de bien travailler la pertinence de leurs articles, ce qui sera bénéfique à la fois pour l’annonceur mais surtout pour leur blog, à long-terme.

Y-a-t-il des nouveautés à venir?

Nous travaillons sur la catégorisation des sites qui devraient être mise en place dès début Janvier, ainsi qu’une fonction d’appel d’offre afin de viser plusieurs blogueurs d’une même thématique.

Depuis le mois de Novembre, nous organisons des webinars pour présenter aux annonceurs les nouvelles fonctionnalités.

Recherche RocketLinks

On m’a dernièrement demandé sur un de mes blogs s’il n’était pas risqué d’avoir recours à de telles pratiques, aussi peux-tu nous donner ta réponse argumentée?

En effet, l’actualité est plutôt riche à ce sujet.

Il faut déjà savoir qu’il n’y a aucune emprunte laissée par RocketLinks sur les sites des éditeurs : nous n’installons pas de scripts, les bloggeurs placent les liens à la main, comme ils le feraient pour un lien naturel.

Partant de là, il est impossible pour Google de différencier un lien naturel d’un lien acheté, à condition que le lien soit pertinent (comme expliqué plus haut dans mon conseil).

En parallèle, nous prenons plusieurs mesures de sécurité :

  1. Aucun annonceur ne s’inscrit automatiquement sur RocketLinks : chaque demande est validée par un appel téléphonique.
  2. Une fois sur le catalogue, l’annonceur voit son compte limité en recherches avant d’avoir fait un premier dépôt : cela nous permet notamment d’obtenir les coordonnées de facturation de l’annonceur.
  3. Enfin, il n’y a aucune indication de l’historique d’un éditeur sur RocketLinks (pas de trace du nombre de liens vendus). Un éditeur inscrit ne peut donc ne jamais avoir vendu de liens ou vendus uniquement des liens no-follow, ce qui n’est pas contraire aux guidelines de Google.

As-tu quelque chose à ajouter?

Juste te remercier pour cette interview qui j’espère, intéressera tes lecteurs et je me ferai un plaisir de répondre à leurs questions en commentaires de ton article !
Guillaume.

Conclusion

Merci à toi Guillaume de t’être prêté au jeu de l’interview et j’espère que tu sauras être actif sur RankSeo.fr, en espérant que cela te soit aussi bénéfique qu’à nous 😉

Donnons donc maintenant la “parole” à mes lecteurs afin qu’ils te posent leurs nombreuses questions.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une coquille, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Je vous en remercie par avance.