Il y a pile poil une semaine, soit le jeudi 10 juillet 2014, Google proposait aux webmasters et autres référenceurs français ou francophones qui le souhaitaient, de participer à un hangout en live au cours duquel les invités pouvaient poser toutes leurs questions aux deux animateurs Zineb Ait Bahajji et Vincent Courson.

Google répond aux webmasters et autres référenceurs

Ainsi, de 18 heures à 19 heures (environ), les participants ont pu poser toutes les questions qui les intéressaient et recevoir en échange les réponses, dirons-nous officielles, de Google.

Click to accept cookies and enable this content

Je dit “réponses officielles”, car à voir la tête de certains participants comme Olivier Duffez ou Olivier Andrieux, on voit bien que certaines réponses n’ont absolument pas convaincues et si vous faites l’effort de visionner ou au moins d’écouter ce hangout en live, vous vous rendrez vite compte qu’on a une fois de plus eu droit à une belle partition de violon (et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier d’alu …).

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit, car on apprend tout de même certaines informations intéressantes, du coup, mon résumé des points à retenir va se scinder en deux parties: “pipeau” et “à retenir”.

Pipeau

Le NSEO n’existe pas, c’est une légende urbaine

Le plus gros pipeau nous vient de la charmante Zineb Ait Bahajji qui ose prétendre qu’aune chute brutale dans les SERPs suite au passage de l’un ou l’autre des animaux mythiques du zoo de son employeur n’est due à de quelconques opérations de NSEO (Négative SEO) et que ces chutes trouvent toutes une explication dans d’autres critères non respectés par les sites impactés.

Donc en gros, elle ose prétendre que toute opération de NSEO ne gênerait en rien le positionnement d’un site!

Si vous visionnez la vidéo à ce moment-là, je vous invite à bien regarder les moues que font les différents participants qui semblent tous ne pas gober un instant cette grosse couleuvre que tente de nous faire avaler Google.

Alors, je ne doute pas un instant que les sites impactés n’étaient pas parfaits, mais quel site est réellement parfait aux yeux de Google de nos jours, d’autant plus que ce dernier prend un malin plaisir à souffler le chaud et le froid et à ainsi changer ses règles tous les quatre matins (un coup il favorise les commentaires et ensuite il les pénalise, un coup il incite au guest-blogging puis il finit par le pénaliser …etc…).

D’ailleurs Olivier Duffez résume plutôt bien la situation en rétorquant que comme par hasard, la chute est brutale et surtout elle intervient pile poil le jour même du passage de la ménagerie du moteur de recherche.

Google est aveugle

Le second pipeau nous vient de son collègue, Vincent Courson, qui ose prétendre que Google est incapable de savoir si un lien précis est cliqué ou non par les internautes.

Je vous invite à bien regarder la tête d’Olivier Duffez à ce moment précis, car il n’y a pas besoin d’en dire plus et Vincent Courson s’empresse alors de passer à la question suivante … comme par hasard!

Google est capable de tirer énormément d’informations du surf des internautes et de nous sortir des statistiques relativement détaillées, même s’il nous en cache une bonne partie et il veut nous faire gober qu’il est incapable de savoir si un lien est cliqué un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou … pas du tout par les internautes?

Mais de qui se moque-t-on, je vous le demande?

Résumé du google hangout du 10 juillet 2014

Bref passons, car même s’il dit vrai, cela voudrait de toute façon dire que la qualité des résultats de recherche revendiquée par Google n’est pas là puisqu’il privilégie des liens qui sont bien dans la thématique, mais qui ne sont jamais cliqués à des liens hors thématique, mais qui seraient plus ou moins régulièrement cliqués!

Mais où se trouve l’expérience utilisateur dans tout cela, je vous le demande!

Etre pénalisé est une chance!

Le troisième pipeau qui, je pense est en fait plus une maladresse qu’un vilain mensonge, mais cela est tellement risible (mais on rit malheureusement jaune) que j’ai décidé de le classer dans cette partie du résumé du hangout, nous vient de Zineb.

Ainsi, elle nous lance le missile suivant: “être pénalisé de façon manuelle est une chance”!

Bah tiens, c’est vrai qu’être pénalisé présente une formidable chance et d’ailleurs, nous devrions tous faire en sorte d’être pénalisé, non mais … !

Bon en fait, ce qu’a voulu maladroitement dire Zineb, c’est qu’il vaut mieux être pénalisé manuellement, c’est à dire suite à la décision d’un employé de Google, que de l’être automatiquement suite au passage d’un animal qu’on n’aime plus trop depuis que Google se l’est accaparé.

En cela, ce n’est absolument pas un pipeau et l’argumentation se tient puisqu’une pénalité manuelle peut rapidement être levée si le webmaster fait ce qu’il faut (les levées de pénalités manuelles vécues par de nombreux amis ces derniers mois le confirment).

A contrario, et cela nous est confirmé dans la vidéo par les deux collaborateurs de Google, une pénalité automatique ne peut être levée qu’au passage suivant de l’animal qui vous a méchamment mis une mandale en pleine tronche, même si vous réagissez rapidement et faites le nécessaire immédiatement pour revenir dans les clous.

Il faut donc retenir qu’une pénalité manuelle peut être vite levée alors qu’une pénalité automatique vous suivra pendant de très nombreux mois … quoique … Zineb s’embrouille un peu en nous lâchant un énième pipeau: “en fait, il y a des passages des différents algos de Google tous les jours ou presque”.

Bah, faudrait savoir: une pénalité auto est-elle longue à levée oui ou non, il faut te décider Zineb, car là tu passes vraiment pour une grosse menteuse!

A retenir

Je vais essayer de faire plus concis pour la partie des choses à retenir qui ne sont pas des vilains bobards.

Les points importants pour 2015

Ouvrez bien vos oreilles yeux (je suis bête, vous ne m’entendez pas!), en 2015 le moteur de recherche mettra l’accent sur le surf mobile et l’accès sécurisé, sous-entendu si votre site n’est pas accessible via le “https” et s’il n’est pas avant tout pensé pour le surf via les mobiles, alors vous serez déclassés par rapport à vos gentils concurrents qui afficheront peut-être de la merde sur leurs sites, mais qui eux feront plaisir aux différents caprices de notre propriétaire de zoo préféré!

Cela revient donc à dire que ceux qui n’ont pas les moyens, ni techniques ni financiers, de faire évoluer leurs sites vont être désavantagés, quant bien même ce que demande Google n’apporte absolument aucune valeur ajoutée à leurs sites et surtout à leurs lecteurs.

Pour moi, cela dépasse tous les entendements et je taxerai même Google d’ingérence, car même si les mobinautes sont de plus en plus nombreux, il restera toujours des ours sauvages comme moi qui se refuseront à se compliquer la vie à surfer sur mobile alors que c’est tout sauf pratique et surtout que cela finit par revenir cher (ce sont les opérateurs téléphoniques qui se gavent).

Unique moyen de lutte contre le NSEO

Le seul et unique moyen de lutter contre l’envoi de nombreux liens toxiques vers votre site (NSEO), est l’utilisation de l’outil de désaveux mis à disposition des webmasters par Google, et tant pis pour vous si le nombre de mauvais liens dépasse l’entendement, car Google considère que c’est votre problème et en gros, il n’a franchement rien à foutre de votre gueule qui pue des pieds.

Réponses automatiques versus messages rédigés

Vincent Courson nous confirme que tous les messages que vous recevez dans Google Webmaster Trolls Tools (GWT pour les intimes) sont des messages pré-rédigés et que les salariés du moteur de recherche n’ont pour le moment aucun autre moyen de communiquer avec vous, c’est-à-dire qu’il ne peuvent absolument pas vous envoyer de message personnalisé.

Ceci explique donc cela: les messages reçus sont très évasifs et peu clairs, hormis que vous êtes un méchant Black Hat qui a voulu niquer la mère de Google et que vous vous êtes pris une bonne mandale dans la gueule!

Pire, un ami qui avait subi une pénalité manuelle pour un motif “précis” (suspicion de vente de liens) a fini par voir sa sanction levée (au bout de nombreuses demandes de ré-examen) pour un autre (spam), cherchez l’erreur!

Mais selon Vincent, cela devrait prochainement évoluer puisque les salariés de Google aux States (vous avez vu comme j’me la pète?) ont depuis peu la possibilité d’envoyer des messages personnalisés avec informations plus précises aux webmasters.

Google n’a pas prévu de vous donner votre cote d’amour

Zineb nous avoue que le staff de son employeur a hésité un certain temps à afficher votre cote d’amour dans votre GWT, mais a finalement tranché en sa défaveur, de peur de nous voir, nous les vilains petits webmasters qui cherchent à tout prix à gruger Google, nous en servions pour de sombres manipulations des outils qui sont mis à notre disposition …

Google s'entretien avec les webmasters français!

Bah … je pense sincèrement qu’il y a bien d’autres éléments plus probants qui servent aux vilains référenceurs pour contourner les règles et influencer l’algorithme du moteur de recherche et puis, je ne vois pas trop en quoi le fait de savoir si Google nous apprécie ou non va nous aider (ou pas) à le gruger!

Bref, passons, mais si vous faites partie de ceux qui se posaient la question, vous avez maintenant votre réponse: c’est niet!

Liens sitewide

Un lien sitewide (présent sur toutes les pages) n’est pas forcément bien vu par Google, mais il n’est pas pour autant automatiquement pénalisé, en fait tout dépend de la thématique d’après Vincent.

Cela qui revient à dire que tant que le lien est dans la même thématique que le site, nous n’avez aucun soucis à vous faire, mais si la thématique diffère trop, attendez-vous un jour à vous prendre une méchante mandale dans la gueule!

Bref, Vincent finit quelque peu par s’embrouiller suite aux différentes objections/questions d’Olivier Duffez quant à la vraie pertinence d’un lien, c’est-à-dire le fait qu’il soit réellement cliqué.

Ce que je retiens de cette partie du hangout, c’est que Google ne semble pas vous autoriser à faire des liens sitewide pour vos propres sites, sauf s’ils sont exactement dans la même thématique.

C’est un peu comme si vous possédiez plusieurs entreprises et que le législateur français (ben oui, la majorité de mes lecteurs sont français, alors je leur parle de ce que je connais) vous interdisait de faire une quelconque allusion à vos autres entreprises sur les moyens de communication (plaquette commerciale, flyer, carte de visite, papier à en-tête, …etc… bâches de camions) de chacune d’entre elles!

Donc si vous voulez mon avis, faites comme moi et passez les liens sitewide que vous paramétrez pour faire la promotion de vos autres sites en nofollow, de manière à indiquer à Google que si vous faites des liens sitewide, ce n’est nullement pour tenter désepérément de manipuler le Page Rank de vos sites, mais juste pour dire à vos lecteurs “tenez, je possède également ces sites-là, alors si ça vous intéresse, allez les visiter, ça me fera plaisir et peut-être que vous pourriez y trouver votre compte”!

Conclusion

Si je devais faire un rapide résumé de ce hangout, je dirais que sous l’apparence de vouloir être plus transparent vis-à-vis des webmasters, Google nous a encore fait une belle démonstration de lavage de cerveau et d’emballage de chocolat dans le papier d’alu.

J’irai même plus loin: il ne permet absolument pas à ses collaborateurs de dire ce qu’ils veulent et on le ressent bien, notamment lorsqu’ils finissent par se mélanger les pinceaux devant leurs incohérences et qu’ils finissent par rapidement passer au sujet suivant.

ma conclusion sera donc que Google et François Hollande, c’est bonnet blanc et blanc bonnet: le changement c’est maintenant/la transparence c’est maintenant, mais uniquement dans les promesse!

Je n’ai pas relaté ici tous les points abordés lors du hangout, car on approche déjà les 2000 mots et il me semble que je vous ai parlé des plus importants, mais si vous souhaitez qu’on disserte sur d’autres points qui vous intéresseraient, alors n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

J’attends également que vous me fassiez part de vos propres conclusions, de vos avis argumentés et pourquoi pas de vos recommandations éclairées, alors commentez!

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une coquille, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Je vous en remercie par avance.