Faire régulièrement des sauvegardes fait partie des bonnes pratiques WordPress que vous devriez absolument adopter, ça doit même devenir un leitmotiv lorsqu’on gère un site internet alors voici un article complet sur ce que vous devez savoir à propose des sauvegardes WordPress.

Basée sur cet article, je vous propose également ci-dessous la quatrième vidéo de ma série sur les bonnes pratiques WordPress.

Pourquoi faire des sauvegardes

Les sauvegardes vous seront fort utiles en cas de problème sur votre site, car elles vous permettront de remettre en ligne une version antérieure de votre site.

Voici ci-dessous une liste de cas pour lesquels vous pourriez bien avoir besoin de restaurer une sauvegarde de votre WordPress.

Mauvaise manipulation

Vous-même ou un intervenant fait une mauvaise manipulation (suppression de contenu, erreur lors de modification de code, …etc… clic par mégarde) qui a pour conséquence de casser votre site.

Début 2016 un blogueur m’a contacté en catastrophe, car le prestataire auquel il avait fait appel pour quelques améliorations avait supprimé tout son contenu suite à une mauvaise manipulation, mais comme il n’y avait absolument aucune sauvegarde (ni hébergeur, ni prestataire, ni client), il n’y avait pas d’autre solution que de tout refaire !

Autant l’erreur est humaine et rares sont ceux qui n’en font jamais, autant ne pas faire de sauvegarde complète d’un site avant d’intervenir dessus est impardonnable et totalement irresponsable, même pour de petites modifications.

Par contre faire des sauvegardes vous aidera à grandement minimiser les conséquences de ces erreurs 😉

Restaurer une sauvegarde vous permettra de réparer votre site en très peu de temps, surtout si vous utilisez une extension de sauvegarde comme UpdraftPlus.

Piratage

Vous vous êtes fait pirater votre site, il faudra alors tester la restauration d’une sauvegarde complète de votre site avant piratage.

Il n’y a pas que les autres qui se font pirater, ça peut arriver à tout le monde, même aux plus précautionneux

Et si jamais cela ne suffisait pas (le code malicieux est parfois injecté sur votre site plusieurs semaines avant d’être activé), une sauvegarde de votre base de données et de votre dossier « Uploads » vous sera utile pour remettre votre site en ligne sans avoir à tout refaire depuis zéro (voir cet article).

Une mise à jour qui se passe mal

Même si la plupart du temps les mises à jour ne posent pas problème, il peut arriver que cela échoue et dans certains cas, ça peut avoir pour conséquence de briser votre site.

Dans ce cas-là, le premier réflexe à avoir sera de désactiver le thème ou l’extension objet de la mise à jour en question, puis éventuellement la supprimer pour la réinstaller ensuite.

Cependant, dans quelques très rares cas, il se peut que des dommages irrémédiables aient été causés à votre site et vous serez alors content·e de pouvoir restaurer une sauvegarde en à peine quelques clics.

Échec d’installation d’un thème/plugin

Lorsque vous installez et activez un thème ou un plugin, il peut arriver que cela casse votre site car il y a un conflit avec une autre extension, voire dans de très rares cas avec le noyau de WordPress (versions non compatibles).

Bien souvent, il suffit de désactiver, puis de supprimer l’élément en cause, mais il peut arriver que les dégâts soient irréversibles, aussi seule une sauvegarde pourra vous sauver la mise.

L’hébergement n’est plus disponible

On n’y pense souvent pas, mais il peut arriver que l’hébergement ne soit plus disponible pendant une période plus ou moins longue et que vous souhaitiez donc déménager votre site chez un autre hébergeur WordPress.

En effet, tous les professionnels de l’hébergement ne sont pas sérieux et certains mettent à votre disposition du matériel vétuste, pratiquent le surbooking ou sont tout simplement incompétents et donc incapables de solutionner certaines pannes.

Mais si le serveur qui héberge votre site n’est pas disponible, vous serez le bec dans l’eau, à moins de disposer d’une sauvegarde complète, récente et stockée ailleurs.

Il y a peu, j’ai dû transférer plusieurs sites chez un nouvel hébergeur car ils étaient trop régulièrement indisponibles et comme le serveur sur lequel ils étaient hébergés était en panne et que l’hébergeur n’a pas cru bon d’intervenir, je n’ai pas eu d’autre choix que d’installer un WordPress vierge pour chaque site chez le nouvel hébergeur pour ensuite importer une sauvegarde grâce à UpdraftPlus Pro

Je vais même aller plus loin : le data center dans lequel est hébergé votre site peut être victime d’un accident ou d’un attentat, auquel cas sans sauvegarde votre site est perdu.

Sans aller jusqu’à l’attentat, n’oubliez pas que nous subissons de plus en plus d’aléas climatiques (tempêtes, tornades, inondations …etc… coulées de boue), aussi un data center peut très bien subir des coupures d’électricité ou de liaison internet plus ou moins longues.

Quels outils utiliser pour sauvegarder

Il existe différents types d’outils pour faire des sauvegardes, qu’elles soient manuelles ou automatiques, alors vous n’avez aucune excuse pour ne pas en faire, d’autant que nombre de ces outils sont gratuits ou compris dans le prix de votre hébergement.

J’irai même plus loin : vous devez absolument mettre en place l’automatisation des sauvegardes de votre WordPress, car c’est toujours (ou presque) lorsqu’on n’a pas fait de sauvegarde depuis un certain temps qu’on en a besoin.

Utiliser une extension de sauvegarde WordPress

Donc la première chose à faire est d’installer et de paramétrer une extension de sauvegarde sur son WordPress qui vous permettra d’automatiser cette tâche.

Il existe de nombreuses extensions de sauvegarde WordPress, dont des gratuites, mais personnellement, après en avoir testé un certain nombre, je recommande UpdrafPlus (gratuite), voire UpdraftPlus Pro (payante, mais dont vous ne pourrez plus vous en passer une fois que vous y aurez goûté).

Comme alternatives à UpdraftPlus Pro, je vous conseille également Backup Buddy ou WP Time Capsule, en sachant que ce dernier propose des licences annuelles ou à vie.

Outils de sauvegarde de l’hébergement

Si vous avez choisi un hébergeur WordPress digne de ce nom, ce dernier réalise lui-même des sauvegardes régulières de votre site.

Attention, si les hébergeurs responsables font des sauvegardes régulières, tous ne les mettront pas forcément à votre disposition, alors ne faites surtout pas l’impasse sur les sauvegardes faites par vous-même.

Votre hébergeur peut également mettre à votre disposition différents outils comme R1Soft, Softaculous, ….etc… ou Installatron qui vous permettront de programmer des sauvegardes régulières de votre WordPress, alors servez-vous en !

Vérifiez dans le panneau de gestion (cPanel, Webuzzo, …etc… Plesk) de votre hébergement, il y a de fortes chances que vous y trouviez un outil de sauvegarde.

Hébergeurs proposant les sauvegardes Softaculous

Je vous propose une liste non exhaustive d’hébergeurs WordPress mettant à votre disposition sans surcoût l’outil de sauvegarde Softaculous :

Peut-on utiliser plusieurs outils de sauvegarde

Vous vous demandez certainement s’il est possible d’utiliser en même temps plusieurs outils de sauvegarde et la réponse est oui, si ce n’est qu’il vaut mieux éviter d’utiliser plusieurs plugins de sauvegarde sur un même WordPress.

Évitez d’utiliser plusieurs extensions de sauvegarde sur votre WordPress afin de limiter les risques d’incompatibilité, de failles de sécurité et l’utilisation des ressources de votre hébergement

Vous pouvez donc utiliser en même temps une extension WordPress de sauvegarde, R1Soft et la fonctionnalité de Softaculous ou Installatron par exemple et je vous encourage même à le faire.

En effet, il faut savoir qu’il peut arriver qu’une sauvegarde ne se fasse pas ou soit corrompue et donc inutilisable, aussi mieux vaut prévenir que guérir.

Sauvegardes automatiques ou manuelles

Comme il est recommandé de faire ses sauvegardes à intervalles réguliers, je vous invite à programmer des sauvegardes automatiques qui vous éviteront d’oublier.

On ne fait jamais trop de sauvegardes, alors n’hésitez surtout pas à en faire !

Ceci dit, rien ne vous empêche de procéder également à des sauvegardes manuelles de votre WordPress, notamment avant toute modification sensible ou importante, mise à jour ou intervention d’une tierce personne (ex : un prestataire, car tous ne sont malheureusement pas assez précautionneux pour faire des sauvegardes avant d’intervenir).

À quelle fréquence programmer ses sauvegardes

Plus vous ferez régulièrement des sauvegardes, mieux ce sera, ceci dit sachez que selon la taille de votre site, cela peut vote vous demander beaucoup d’espace disque, même si les archives sont compressées.

Aussi, si vous êtes limité en terme d’espace disque pour stocker vos sauvegardes, adaptez la fréquence à la nature de votre site.

En effet, un site vitrine avec de rares modifications ou nouvelles publications pourra se contenter d’une sauvegarde mensuelle pour les fichiers et hebdomadaire en ce qui concerne la base de données.

Pour un blog ou un site WordPress sur lequel des modifications ou de nouvelles publications ont lieu tous les jours ou presque, on augmentera la cadence des sauvegardes à hebdomadaire pour les fichiers et quotidienne pour la base de données.

Pour les sites sur lesquels plusieurs publications ou modifications sont apportées quotidiennement ou les boutiques en lignes réalisant plusieurs ventes chaque jour, on pourra alors réaliser plusieurs sauvegardes quotidiennes.

Enfin pour les sites les plus sensibles, sachez qu’il est possible de programmer des sauvegardes incrémentielles qui se déclencheront à chaque modification réalisée sur le site grâce à l’extension premium WP Time Capsule.

Sachez que les sauvegardes incrémentielles ne concernent que les modifications, ce qui a pour avantage d’éviter de surconsommer de l’espace de stockage et d’être bien plus souple et rapide.

Quand faire des sauvegardes manuelles

C’est déjà très bien de faire des sauvegardes automatiques et régulières, cependant il peut aussi être fort utile de faire des sauvegardes complètes (fichiers + base de données) manuelles  :

  • avant de faire des mises à jour
  • avant d’installer un thème ou une extension
  • avant de supprimer un thème, une extension ou du contenu
  • avant d’opérer des modifications sur un site
  • avant de migrer un site
  • avant de toucher à phpMyAdmin

Où stocker ses sauvegardes

Voici un autre point sensible concernant les sauvegardes : il ne faut jamais enregistrer ses archives de sauvegardes dans un dossier de son site ou sur le même hébergement.

En effet, imaginez que votre site se soit fait pirater, les sauvegardes auront de grandes chances d’avoir été contaminées.

En cas de mauvaise manipulation et de suppression du site, tout sera supprimé, y compris vos sauvegardes.

Enfin, si le problème qui vous amène à devoir restaurer une sauvegarde provient de votre hébergeur, il est fort possible que vous n’ayez pas/plus accès à vos sauvegardes.

Et pour ceux qui me répondront que c’est bien de stocker ses sauvegardes dans un dossier de son site en plus d’un autre endroit, je leur rappelle qu’à moins d’avoir fait/pu faire les régalages nécessaires pour exclure le dossier de stockage des sauvegardes lors des … sauvegardes, celles-ci viendront inutilement alourdir chaque nouvelle archive de sauvegarde, d’autant plus si vous les conserver toutes.

Ne riez pas, mais ça n’est malheureusement pas rare de voir le dossier de sauvegardes d’un site saturer l’espace disque de ce dernier ou faire échouer les nouvelles sauvegardes

Au lieu de stocker vos sauvegardes dans un dossier de votre site ou chez le même hébergeur, vous avez la possibilité de vous les faire envoyer par courriel, cependant la taille peut poser problème et surtout, il vous faudra penser à ensuite enregistrer régulièrement ces archives sur un disque dur ou une clé USB.

Or, je sais par expérience que vous ne le ferez pas régulièrement, surtout si vous gérez plusieurs sites et/ou vous serez vite à cours d’espace disque.

Je vous conseille donc vivement d’opter pour une solution de stockage à distance comme Dropbox, Google Drive, Microsoft Azure, Amazon S3, Microsoft OneDrive, …etc… ou Google Cloud.

Sachez que il existe des offres gratuites parmi ses services de stockage à distance et que les offres payantes ne vous ruineront pas forcément, d’autant qu’elles vous apporteront des services supplémentaires bien pratiques.

Pour exemple, j’ai souscrit une offre payante chez Dropbox qui me permet de stocker jusqu’à 1 To de fichiers en tous genres, ce qui est largement assez pour stocker les très nombreuses sauvegardes de mes sites et de ceux des clients que j’ai en maintenance et qui me permet surtout de répliquer instantanément mon disque dur sur tous les ordinateurs de mon choix.

Ainsi, non seulement je peux récupérer tout mon travail en cas de disque dur grillé, mais je peux également retrouver tous mes fichiers sur tous mes ordinateurs sans avoir à me soucier d’avoir à les dupliquer régulièrement, et ça, c’est franchement top 😉

Je sais, les offres gratuites sont assez limitées, mais personnellement je n’hésite pas à payer, car c’est une véritable assurance-vie, alors honnêtement que représente 100€/an pour être sur de pouvoir récupérer toutes ses données en cas de problème ?

Combien de sauvegardes conserver

Je suis tenté de vous conseiller de garder un maximum de sauvegardes, car il se peut que vous ne vous aperceviez d’un problème que bien après sa réelle survenue.

Par ailleurs, les pirates ont tendance maintenant à déclencher leur virus bien après l’avoir implanté sur votre site, parfois plusieurs semaines après, histoire de profiter un maximum de votre site et/ou de vous pourrir la vie le plus possible.

Attention tout de même, il ne s’agit pas non plus de tomber dans la « collectionnite aigüe » de sauvegardes, alors au-delà d’un délai d’un mois, ne conservez que des sauvegardes mensuelles.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une coquille, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Je vous en remercie par avance.

Print Friendly, PDF & Email