Lancé le 28 juin 2011 (source Wikipedia) pour concurrencer Facebook, Google Plus, le réseau social de la firme de Mountain View, a connu des débuts plus qu’en demi-teinte et il n’a surtout pas atteint son objectif.

Les débuts difficiles de Google Plus

Le manque d’entrain des internautes pour s’y inscrire et surtout l’utiliser régulièrement a vite fait dire à de nombreuses personnes que ce réseau social était mort dans l’oeuf et qu’il n’avait aucun avenir.

Mais c’était sans compter sur la détermination et la capacité financière de Google qui sait se donner les moyens pour atteindre les objectifs qu’il s’est lui-même fixé lorsque cela s’avère stratégique pour lui, or la réussite de Google Plus semble bien être d’une haute importance pour cette société qui n’est depuis longtemps plus qu’un simple moteur de recherche, comme semblent encore l’ignorer nombre de néophytes.

Alors ne nous méprenons pas puisqu’après bientôt trois années d’existence, G+ est toujours loin derrière Facebook, tant en nombre d’abonnés que de comptes actifs.

Pour vous donner un ordre d’idée, au 31 décembre 2013, Google Plus comptait 5.3 millions d’abonnés en France (300 millions dans le monde) alors que Facebook en compte 26 millions (1 milliard 230 millions dans le monde).

Cependant, il faut prendre deux autres critères en compte:

  • Google Plus n’a pas encore trois ans alors que Facebook en a bientôt huit (ouverture au public le 26 septembre 2006)
  • Google Plus est le quatrième réseau social en France (le troisième dans le monde), en sachant que le second n’est ni plus ni moins que son cousin Youtube, qui à mes yeux n’est pas véritablement un réseau social

Alors même s’il est encore devancé (de peu) en France par Linkedin (lancé le 5 mai 2003), il a su dépassé ce dernier dans le monde en même pas trois années!

Découvrez le Google Plus de Bruno TRITSCH

Ceux qui osent donc prétendre que Google Plus est un échec se mettent vraiment le doigt dans l’oeil et feraient surtout bien de s’intéresser de plus près au réseau social de Mountain View et à ce qu’il a à leur offrir sans plus tarder, sous peine d’être vite dépassés.

Source de chiffres: Alexitauzin.com et Blogdumodérateur.com

On peut donc en conclure que même si elle n’est pas encore totale, la réussite est au rendez-vous et surtout que Google sait se donner les moyens d’atteindre ses propres objectifs.

Nous allons d’ailleurs voir plus bas que le moteur de recherche a su se servir de carottes pour inciter de nombreux internautes à adopter son propre réseau social.

Et le référencement dans tout cela?

L’objet de cet article n’étant pas de découvrir les détails de Google Plus, mais plutôt de savoir quel intérêt ont les webmasters, les référenceurs et autres community managers à l’utiliser.

En fait, il n’y a pas un, mais plusieurs intérêts à utiliser ce réseau social dans lequel je crois pratiquement depuis le début, contrairement à de nombreux confrères, mais ces derniers se ravisent petit à petit, au fur et à mesure qu’ils se rendent compte qu’ils sont en train de passer à côté de quelque chose.

En matière de référencement pur et dur, c’est à dire tout ce qui concerne l’amélioration du positionnement de vos sites internet sur les mots ou expressions clés que vous travaillés, j’exposerai ici deux raisons principales pour lesquelles vous ne devriez plus jamais faire l’impasse sur Google Plus!

  • l’authorship
  • les liens faciles et duplicables

Voyons cela un peu plus en détail.

L’autorship

L’authorhip est une notion introduite par Google lui-même qui permet de relier les contenus publiés par un auteur à ce dernier en le déclarant notamment via Google Plus.

C’est l’authorship qui permet notamment l’affichage des données enrichies de votre profil G+ dans les SERPs (résultats des récherches) comme votre photo, le nombre de personnes qui vous suivent ou le lien vers votre profil Google +.

En effet, relier vos publications à votre profil Google Plus, qu’elles soient affichées sur vos propres supports en ligne ou sur des plateformes tierces tels que blogs collaboratifs ou portails web, vous permet d’indiquer à Google que vous en êtes l’auteur.

Mais ce n’est pas tout, puisque cela n’apporte visiblement rien au référencement de votre site, allez-vous me dire, et vous aurez raison.

Là où ça devient intéressant pour l’optimisation du positionnement de vos sites dans les résultats du moteur de recherche de Mountain View, c’est que l’authorship lui permettra de déterminer quelle(s) est/sont la/les thématique(s) sur lesquelles vous évoluez et surtout lesquelles vous maîtrisez, notamment grâce aux différents engagements/partages sociaux que connaissent vos publications.

Il pourra ainsi calculer votre AuthorRank grâce à ces nombreuses données (volume des publications, partages sociaux, autorité des personnes qui interagissent avec vous/vos publications …etc…) et c’est cet indice qui en fonction de son niveau, va vous permettre de booster le référencement de vos sites, dans la mesure où ces derniers sont bien sur les thématiques principales que vous travaillez.

Ainsi plus vous ferez autorité dans la thématique d’une publications et plus les personnes qui interagissent avec vous sur cette publication, plus celle-ci aura de bonnes chances de se retrouver bien positionnée.

Attention, car cela ne suffit pas, c’est juste un des nombreux leviers qui permettent d’agir dans le bon sens.

Les liens faciles et duplicables

Je n’ai normalement pas besoin de vous faire un dessin en ce qui concerne les liens et leurs bienfaits pour le référencement de vos sites.

Sachez tout simplement que les liens provenant d’outils Google, qu’ils soient DoFollow ou NoFollow) sont normalement les meilleurs liens possibles pour optimiser le positionnement de vos pages web, à partir du moment où ceux-ci ne sont pas considérés comme abusifs par Google.

Ainsi les liens paramétrés à partir de sites qui font autorité dans votre thématique vous transmettront une partie de cette autorité, mais attention toutefois aux abus, car la ménagerie du célèbre moteur de recherche veille au grain et ne cesse de se renouveler/se développer. Vous avez donc tout intérêt à développer votre notoriété sur Google Plus afin d’élargir vos cercles et surtout que de plus en plus de membres de ces cercles partagent à leur tour vos publications et vous fassent bénéficier de leur propre autorité.

Aussi, il faut savoir que jusqu’il y a un peu plus d’un an, Google Plus était le seul réseau social qui vous permettait de disposer de liens en DoFollow, alors même si ce n’est plus le cas, cela ne veut pas forcément dire que le moteur de recherche ne leur accorde pas d’importance.

C’est d’autant plus vrai qu’on peut difficilement envisager une sanction de la part de big G pour l’utilisation de ses propres outils, surtout son réseau social qu’il veut tellement imposer.

On dit d’ailleurs que si Google avait décidé de passer les liens de son réseau social en DoFollow, c’était justement pour draguer les webmasters, référenceurs et autres community managers et ceci, afin d’accroître l’attractivité de son outil, et au final le succès de ce dernier.

Et s’il a fait machine arrière, c’est certainement pour freiner les ardeurs de certains spammeurs qui abusaient, mais ceux-ci n’ont pour autant pas été pénalisés, on peut donc en déduire qu’on bénéficie d’une certaine protection lorsqu’on spamme les outils de Google.

Enfin je terminerai par le bénéfice de la “viralité” que peut avoir un partage sur les réseaux sociaux: plus vos publications seront partagées sur Google Plus, plus elles obtiendront de nouveaux liens et plus elles auront de chance de toucher leur cible finale.

Et c’est sans compter les nombreux +1 que vos publications sont sensées obtenir si elles sont probantes et que votre thématique est active sur le réseau social, car ceux-ci viendront asseoir votre autorité et donc votre AuthorRank.

A vous de jouer!

La parole est maintenant à vous, alors faites-moi part de vos remarques, conseils ou précisions, mais pensez toujours à le faire de manière constructive et argumentée.

Et si vous participiez au prochain article en répondant aux deux questions suivantes:

  • doit-on référencer son profil ou sa page Google Plus?
  • comment travaille-t-on le référencement de son profil ou sa page Google Plus?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une coquille, vous pouvez m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Je vous en remercie par avance.