Vous trouverez de nombreux articles qui vous expliqueront ce qu’il faut faire pour réussir dans le commerce en ligne, mais combien vous expliqueront ce qu’il ne faut surtout pas faire?

Alors je vais m’efforcer d’aborder le sujet dans cet article qui participe au carnaval d’article intitulé “3 erreurs à ne pas commettre au lancement de sa boutique en ligne” organisé par Olivier Clémence du blog www.reussir-mon-ecommerce.fr.

Croire qu’il suffit d’avoir une belle boutique en ligne pour réussir dans le e-commerce

Une des principales erreur à ne surtout pas commettre lorsqu’on se lance dans le e-commerce, c’est de croire qu’il suffit d’avoir une belle boutique en ligne pour réussir.

Ne riez pas, mais beaucoup de personnes qui veulent se lancer dans le commerce en ligne sont persuadées que le site en lui-même est le plus important.

Certes, mieux vaut avoir un site e-commerce bien pensé et bien construit, voire même agréable à consulter pour les internautes, mais c’est loin d’être LE critère principal et surtout Le seul élément important.

En effet, si votre site n’est pas visible, en d’autres termes s’il n’est pas bien référencé et que vous ne faites aucune publicité quelle qu’elle soit (Adwords, affiliation, …etc… bannières sur d’autres sites), vous ne vendrez pas.

Pire encore, une belle boutique ne fera pas forcément vendre, surtout si son ergonomie est à revoir ou que les textes et appels à l’action ont mal été étudiés.

Pour étayer mes propos, je vous propose d’aller faire un tour sur quelques sites très connus et très rentables comme Amazon, Cdiscount …etc… Admettez tout de même qu’ils sont très moches et pourtant, ce sont des leaders sur leur marché.

Alors loin de moi l’idée de vous conseiller de faire un site moche pour réussir, mais intégrez bien que l’esthétisme n’est pas un critère fondamental et surtout qu’il ne vaut rien si vous ne faites pas ce qu’il faut à côté.

Pour finir sur ce point qui mériterait certainement un article complet, sachez qu’il ne faut pas se tromper de produit/service, ni de cible ou de marché, même avec la meilleure et la plus performante (d’un point de vue technique) boutique en ligne au monde, car ce sera peine perdue si votre offre n’intéresse personne.

Penser que que le commerce en ligne est facile

Non, le commerce en ligne n’est absolument pas facile et pour avoir été commerçant en boutique physique, je peux même vous assurer que le commerce en ligne est bien plus complexe et contraignant.

En effet, un commerçant en ligne devra avoir pratiquement toutes les qualités et réaliser à peu de choses près les mêmes tâches qu’un commerçant physique, mais il faut savoir qu’il devra avoir d’autres qualités et réaliser des tâches supplémentaires.

Sachez qu’un commerçant en ligne doit travailler au minimum 6 jour sur 7 (voire même 7/7), 52 semaines par an, car les clients qui commandent en ligne ne veulent surtout pas attendre, il vous faudra donc préparer et expédier vos commandes chaque jour ouvré pour satisfaire vos clients si vous souhaitez les voir revenir et/ou vous recommander.

N’oubliez pas que pour un avis positif, dix avis négatifs seront publiés et comme vos prospects ne vous connaissent pas et ne vous voient pas, ils auront tendance à se fier aux différents avis publiés sur le net à propos de votre boutique, plus que pour un commerce ayant pignon sur rue.

Un commerçant physique fera certes également beaucoup d’heures, mais s’il s’organise bien et que les affaires ne sont pas trop mauvaises, il pourra de temps à autres se permettre de faire un break de quelques jours, ce qui n’est absolument pas le cas du e-commerçant, à moins qu’il n’ait des salariés qualifiés (et encore).

Par ailleurs, sachez que le référencement de votre boutique vous coûtera bien souvent plusieurs centaines d’euros par mois si vous déléguez cette tâche à un spécialiste ou de nombreuses heures tous les jours si vous le faites vous-même (en admettant que vous sachiez faire).

Vouloir se battre sur les prix

Parmi les principales erreurs que commettent la plupart des personnes se lançant dans le commerce en ligne et qui échoueront pratiquement à coup sur, la plus courante est certainement de vouloir se battre sur les prix.

En effet, beaucoup croient qu’il suffit de rogner un peu sur sa marge pour vendre plus que le voisin, un peu comme ce qui se pratique couramment sur les marchés avec les nouveaux commerçants, mais à moins d’être pionnier sur votre niche, c’est commettre une grave erreur car c’est oublier qu’il y aura toujours un nouveau qui vendra moins cher ou un ancien qui voudra votre mort (commercialement parlant).

C’est aussi une erreur, car encore faut-il que votre offre soit aussi visible que les autres, ce qui ne sera pas facile dans vos débuts, surtout face à des concurrents qui auront une certaine antériorité.

Pour revenir au parallèle avec les marchés que j’ai fait plus haut, n’oubliez pas que si vous venez titiller les concurrents qui ont de l’ancienneté, ceux-ci sauront se défendre et auront vite fait de vous faire boire la tasse, car la plupart ont amorti depuis bien longtemps les lourdes charges d’installation et ils ont bien souvent des réserves financières que vous n’avez pas, ils peuvent donc se permettre de vendre sans marge le temps de vous faire couler sans pour autant être eux-mêmes en péril.

Ensuite, pour arriver à s’en sortir dans le e-commerce il faut absolument vendre des produits qui dégagent une marge suffisante pour amortir vos différents frais et notamment les coûteux frais de livraison, alors se battre sur les prix n’est certainement pas la meilleure manière de bien gagner sa vie.

Préférez plutôt vous spécialiser sur un marché porteur, innovant et/ou de niche: plutôt que de vouloir vendre à tout prix des baskets de marque en rognant sur vos marges, préférez vous spécialiser par exemple sur les chaussures de Running et apportez votre expertise en la matière à vos visiteurs.

Visez donc une clientèle qui ne recherche pas les prix, mais plutôt la qualité, le conseil et le service … une réelle plus-value!

Conclusion

Le commerce en ligne, ça ne s’improvise pas, c’est un métier à part entière qui est certes très intéressant, mais difficile et exigeant.

Si vous souhaitez vous lancer dans le e-commerce, travailler bien votre projet avant de le lancer et faites appel à des professionnels qui ne se contenteront pas de dé-zipper un CMS vite fait comme je le vois trop souvent.

Allons même plus loin et discutons-en!

P.S: pour le référencement de votre boutique en ligne, je vous invite à découvrir Axange.fr, mon annuaire thématique dédié au e-commerce sur lequel je propose également de nombreuses.